Cuisson des bulots : quels sont les méthodes ?

Petit coquillage, prisé des amateurs de fruits de mer, le bulot s’invite à toutes les tables pour une dégustation conviviale sur le thème de la mer. Principalement pêché en Normandie et sur la côte ouest du Cotentin, dans l’emblématique baie de Granville, ce petit mollusque se trouve sur tous les étals des poissonniers et dans de nombreux restaurants normands.

Le buccin nécessite une petite préparation pour vous offrir toutes ses saveurs. Quelles sont les méthodes de cuisson du bulot ? Et comment obtenir une cuisson parfaite pour une dégustation à la normande ?

Préparation et cuisson des bulots, méthode des pêcheurs de Ouistreham

Pêché toute l’année en majorité sur les côtes normandes, le bulot ou buccin est présent en grande quantité de février à mars, à petit prix. Interdit à la pêche seulement au mois de janvier, il est présent toute l’année pour ravir les papilles d’amateur de fruits de mer.

Les bulots sont vendus vivants et se conservent au réfrigérateur pendant 24 à 48 heures, à une température de 4 °C. Une fois vos gastéropodes en main, il faut avant d’entamer l’étape de la cuisson, les faire dégorger pendant quelques heures.

Dégorgez vos bulots avant leur cuisson, une étape indispensable

Avant de commencer la cuisson des bulots, il est nécessaire de bien les laver. Les buccins sont des coquillages frais qui, bien souvent, contiennent encore du sable au moment de leur achat.

Pour les faire dégorger, rien de plus simple. Il suffit de les laisser tremper dans l’eau avec du gros sel au minimum pendant deux heures, tout en les remuant de temps en temps.

Cette étape permet également d’enlever la glaire de vos gastéropodes. Si votre poissonnier vous vend des bulots déjà lavés, laissez-les dégorger 30 minutes, rincez-les à l’eau froide et le tour est joué. Passez à l’étape de la cuisson de vos coquillages de prédilection.

En revanche, si les bulots arrivent du port de pêche, laissez-les dégorger plusieurs heures en changeant l’eau une à deux fois avant de démarrer leur cuisson. Prendre le temps de bien les préparer, c’est ce qui fait que vos coquillages vont être délicieux une fois leur cuisson terminée.

Comment réussir la cuisson des bulots ?

Pour faire cuire vos coquillages comme un pêcheur dans l’âme, remplissez une marmite (ou un faitout) d’eau froide, portez à ébullition et faites chauffer pendant une vingtaine de minutes en agrémentant votre eau de sel, de poivre et de thym.

Écumez au besoin. Une fois la cuisson terminée, laissez vos coquillages dans l’eau de cuisson pour qu’ils refroidissent et prennent le goût de votre court-bouillon.

Pour plus de saveur, vous pouvez ajouter de l’oignon et des carottes coupées. Une fois refroidis, enlevez votre bouquet garni, égouttez vos buccins et réservez-les au frais.

Le bulot est, comme beaucoup de fruits de mer, délicieux lorsqu’il est mangé le plus simplement. Accompagné d’une mayonnaise ou d’un aïoli, d’un peu de pain frais et de beurre salé, votre repas vous transportera sur les plages du débarquement dès la première mise en bouche. Décoquillé, à la poêle avec un peu d’ail et de persil, rempli d’antioxydants et bon pour la santé, le bulot est à consommer sans modération.

facade restaurant ouistreham voile blanche

Réservez dès maintenant

Appelez-nous directement au 02 31 36 73 58 ou écrivez nous par email à restaurantlavoileblanche@orange.fr pour vous assurer une table au sein de notre établissement. Dans le contexte actuel, soyez certains que nous prenons toutes les précautions nécessaires pour respecter les règles sanitaires et gestes barrières.

Réservation