Bar ou loup, existe-il des différences entre eux ?

Quelles sont les différences entre le bar et le loup ? Si les deux poissons font partie des espèces les plus consommées en France, force est de constater qu’ils restent encore voilés de mystère pour beaucoup… Alors que certains considèrent les deux comme un seul et même poisson, d’autres s’évertuent à dire qu’ils sont deux types de poissons distincts, appartenant à deux espèces différentes. Qui a raison dans cette histoire ? Personne figurez-vous ! Après plusieurs décennies et grâce aux avancées technologiques actuelles, des scientifiques ont posé la réponse finale à cette question ayant créé maintes divergences au fil des siècles. Suivez-nous, on vous explique tout !

S’il y a bien un poisson que vous retrouverez toujours sur la carte d’un restaurant, c’est sans aucun doute le bar. Qu’il soit sauvage ou issu de la pisciculture, il est pour beaucoup le poisson le plus apprécié. Il s’est installé durablement dans la liste des poissons les plus consommés en France. Les restaurants, quant à eux, l’apprécient non seulement pour son goût inimitable et sa chair tendre. Mais également pour la facilité déconcertante avec laquelle il peut être associé aux aliments, des féculents en passant par les légumes. Pourtant et alors qu’il fait l’unanimité en bouche, il divise depuis toujours ses adeptes qui ne savent pas si le bar et le loup sont un seul et même poisson. Cette divergence aurait pu s’inscrire encore plus dans la durée si un consortium de 6 scientifiques n’avaient pas apporté une réponse finale à cette question.

Les différences entre le bar et le loup : une recherche fondamentale

Plus que pour éviter de nouvelles querelles sur les tables des restaurants dans le futur, cette recherche s’inscrit dans une démarche fondamentale afin de comprendre plus en détails les mécanismes de formation des espèces. A terme, cela permettra aux industries d’améliorer les programmes de piscicultures mais également les manipulations génétiques du bar et du loup d’élevage. Pour le consommateur, ces avancées permettront une baisse des prix qui se ressentira à l’achat du bar et du loup d’élevage, beaucoup moins sur ceux pêchés néanmoins…

Quels sont les résultats et les découvertes de cette recherche scientifique ?

En étudiant le génome complet d’une cinquantaine de bars et de loups, les scientifiques ont été en mesure de répertorier et comparer plus de 180.000 zones distinctes de leurs 24 chromosomes. Les résultats démontrent que le bar et le loup ont un génome identique à près de 74%, mais que les 26% restants affichent des grandes disparités rendant impossible la classification sur une seule et même espèce. Malheureusement et à contrario, ils sont trop semblables pour être reconnus comme deux espèces distinctes… Un réel casse-tête en somme !

Le bar et le loup : pourquoi de tels résultats ?

En analysant plus en détails les données de notre planète, les scientifiques pensent que cette hybridation aurait pour cause le refroidissement de la Méditerranée Occidentale. Un phénomène, apparût il y a plus de 310.000 ans. Lorsque ce dernier a eu lieu, la population mondiale des bars se serait scindée en deux groupes. L’un dans la mer et l’autre dans l’océan. Il faudra attendre 288.000 ans pour que les deux groupes se retrouvent dans la Méditerranée, s’étant réchauffée il y a 12.000 ans. Entre-temps, les bars évoluant dans l’océan se sont génétiquement modifiés en réponse aux conditions climatiques pour devenir ce que nous appelons aujourd’hui les loups. Darwin serait fier !

facade restaurant ouistreham voile blanche

Réservez dans notre restaurant à Ouistreham

Appelez-nous directement au 02 31 36 73 58 ou écrivez nous par email à restaurantlavoileblanche@orange.fr pour vous assurer une place à l’une des tables de notre établissement. À quelques minutes de Caen, toute l’équipe de La Voile Blanche, restaurant à Ouistreham, vous attend avec impatience pour vous faire goûter sa cuisine française.

Réservation